Mon parcours professionnel

He Ho He Ho je change de boulot : partie 2

Printemps 2014

Comme je vous le racontais ici, au printemps 2014, j’ai refusé une proposition de boulot car il aurait fallu que je quitte quasiment du jour au lendemain mon travail de l’époque. Chose que mon intégrité me commandait de ne pas faire.

Mes valeurs morales ont été récompensées quelques temps plus tard quand j’ai reçu un coup de téléphone des ressources humaines des Galeries Lafayette pour un entretien d’embauche.

Je me souviens qu’à l’époque j’avais postulé pensant travailler dans un petit corner boulangerie ou quelque chose dans le genre.

Il s’est avéré que la DRH souhaitait me recruter pour travailler dans le Lafayette Gourmet qui allait ouvrir prochainement au centre Bourse. (Yeay!!!) Et la bonne nouvelle était qu’elle me laissait le temps d’effectuer mon préavis. Me voilà donc avec un nouveau job !

♥ Le job en question : Conseillère de vente alimentaire

Je  travaillais au rayon fruits et légumes/bar à jus car pour ceux qui ne connaissent pas le concept : chez Lafayette Gourmet dans certains rayons (boucherie, charcuterie, pâtisserie par exemple) vous pouvez à la fois acheter vos produits mais également vous restaurer sur place. Au primeur, vous pouviez donc déguster un jus de fruits ou de légumes, des smoothies ainsi que des salade de fruits et/ou de légumes.

♥ Les points positifs :

  • Les allées de l’épicerie fine étaient fabuleuses, j’ai donc pu découvrir des tas de saveurs, de produits tous plus originaux les uns que les autres. Certaines allées étant entièrement consacrées aux produits anglais par exemple.
  • Au rayon primeur, on vendait des fruits et légumes très variés, des graines germées, des légumes oubliés, des champignons bleus ou violets….Vous imaginez donc à quel point j’ai pu être inspirée pour de nouvelles recettes.
  • Je me suis perfectionnée dans la préparation et le dressage de plats élaborés.
  • Quand vous mangez des fruits et des légumes tous les jours : vous perdez du poids !
  • La paye et les avantages sociaux étaient vraiment bons.

♥ Les points négatifs :

  • Quand je suis arrivée on m’avait promis un poste au bar à jus or je me suis retrouvée à vendre des salades. Autant vous dire que j’ai vite déchanté : charger et décharger des dizaines de cagettes de légumes, ce n’était pas vraiment ce que j’ambitionnais.
  • Finalement après des mois de patience et le départ de l’un des salariés de mon rayon, j’ai enfin pu accéder au bar à jus. A ce poste, je devais préparer 20 kg de salade de fruits frais tous les jours (aujourd’hui, je suis capable de couper n’importe quel fruit en moins d’1 minute !^_^ );  préparer les salades composées à l’assiette pour les autres corners (poissonnerie, boucherie….) et enfin assurer la préparation et le service des boissons.
  • Lafayette Gourmet venant d’ouvrir au moment où je suis arrivée, il y régnait une ambiance très particulière. Il y avait deux types de salariés :  ceux issus de l’ancien magasin Monoprix/Lafayette  et les autres, les nouveaux ! Pour ma part, j’ai eu la chance d’avoir sur le dos une mégère qui m’a littéralement harcelée. Me répétant tous les jours :  » que je n’allais pas faire long feu », « que j’étais complètement nulle dans mon travail « , « que je n’étais pas jolie et que je ne faisais rien pour m’arranger » et j’en passe….
  • Le management était terrible, un mélange de pression pour le chiffre et de sur-effectif qui vous faisait compter les jours jusqu’à la fin de votre période d’essai et je ne vous parle même pas de la façon de parler de certains responsables. Paradoxalement, la seule personne haut placée qui à mes yeux méritait le respect pour sa compétence et son management a été notre chef de de la restauration. Je dis paradoxalement car pour ceux qui l’ignorent, ce n’est pas vraiment la norme dans la restauration. C’est en train de changer je vous rassure ! Par ailleurs, cette mauvaise expérience m’a poussée à m’orienter vers le management éthique dont je parlerai dans mon nouveau blog.

Bref, tous ces points négatifs m’ont conduite courant août à chercher du travail ailleurs malgré la fin de ma période d’essai, malgré les relations amicales que j’ai pu nouer avec certains collègues et malgré le bonheur que j’éprouvais à guider les clients dans les rayons. Cependant, me rapprochant dangereusement de la dépression jusqu’à être en maladie,  je me suis dit qu’il était temps d’ouvrir les yeux…

Heureusement, sur les conseils d »un de mes voisins qui est devenu un copain, je suis  allée déposer mon CV dans la pâtisserie où il travaillait. Quelle a été ma surprise quand j’ai découvert que cette boutique était parmi l’une des meilleurs pâtisseries de Marseille !

La surprise a continué lorsqu’un mois plus tard…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s