Sujets à tartiner pendant le thé

Asturias ou le cheesecake de Proust.

       Tout vient à point à qui sait attendre, n’est-ce pas ? Je n’ai absolument rien de funky à vous raconter en ce moment puisque mon quotidien n’est que compta, bla bla, marché, bla bla… Mais « je ne vous oublie pas…non, jamais.. » comme chanterait l’autre (on aimerait pouvoir en dire autant à son propos…). Voici donc enfin la recette promise.(ici)

 

         Pour la petite histoire, le seul et unique cheesecake que j’avais mangé jusqu’à ce que je réalise le mien, était vraiment New-Yorkais. Je me rappelle l’avoir partagé avec une personne toute aussi unique dans un endroit parfait. J’adore les madeleines (les souvenirs gustatifs et les pâtisseries), il faut donc que je vous raconte cette histoire.

          Après s’être baladées dans les rues de NY, mon amie et moi, nous sommes retrouvées par hasard au Path Café. Quand j’y pense, cet endroit était tellement insensé que je ne me rappelle même pas pourquoi nous y sommes entrées. Il y avait des toiles représentant des pingouins sur fonds colorés accrochées aux murs et c’était tout petit. Pourtant, l’atmosphère avait quelque chose…et puis nous avons vu le piano. Forcement, prises par les sentiments, nous nous sommes assises. Quelle surprise : dans la vitrine, des produits frais que le cuistot cuisinait en salle, des cakes, des yaourts aux cereales et aux fruits frais et le fameux cheesecake. Pendant toute cette après-midi ce fût comme être de nouveau dans un café parisien, l’insouciance en plus, les parisiens en moins. L’adorable serveuse nous a parlé de ce bel habitué au comptoir, concentré sur son ordinateur. Chacune lui inventa son petit bout d’histoire, essaya de deviner son âge, son métier… Un prof d’eco, nous apprit-t-elle! Une déception pour moi qui l’imaginait écrivain, une bonne surprise pour mon amie dont c’est le sujet d’étude. Une jeune femme blonde s’est assise près de lui. Sa petite amie. Une personne beaucoup moins charismatique. Un couple clairement voué à l’échec.

        path cafe new york  Puis le temps a passé, les lumières sont devenues tamisées, des gens sont partis, d’autres sont arrivés. Parmi eux un homme brun bien bâti, catogan et barbe hirsute fournis en sus ; il s’est emparé d’une guitare. Et là comme si ce moment pouvait être plus parfait encore, le musicien s’est simplement mis à jouer de sublimes morceaux de musique classique, à la guitare ! Il a conclu sur des morceaux espagnols dont Asturias (Albeniz) et Entre Dos Aguas(Paco de Lucia) que l’on peut entendre sur la BO de Vicky Christina Barcelona de Woody Allen.  Voir ces deux morceaux, difficiles, adorés, envoûtants et à mille lieues de cet instant, executés avec tant de brio, a contribué à créer ce souvenir parfait.  

 

          Plus tard, je suis allée sur le site du Path Cafe pour découvrir que ce petit interlude musical n’avait rien d’exceptionnel donc si un jour vous avez la chance de visiter New York, vous devez absolument vous rendre là-bas.

 

  Voilà, enjoy the cheesecake en ecoutant la BO de Vicky Chrisitina Barcelona ou mieux encore mangez-le devant le film.

 

Proustement vôtre,

 

PS : J’imagine que si vous prenez le temps de lire toutes ces inepties, nous avons quelques points communs. Donc si cette touchante mais néanmoins mièvre histoire ne vous a pas convaincus, voici un argument qui le pourra peut-être :

– la fameuse Hudson River qui sépare l’état de New York du New Jersey, et qui a abrité tous les cadavres des films et séries tournés à NY,

– l’appart de Carrie Bradshaw, l’héroine de Sex and the City,

– le café Central Perk dans Friends

se trouvent tous à moins de 5 minutes du Path Cafe.

Véridique, j’ai google mappé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s